Contacter Océan Immo
Actualités 04/04/2016

Immobilier : emprunter ne coûte (presque) plus rien

Avec la baisse continue des taux de crédit immobilier, emprunter pour acheter coûte de moins en moins cher aux candidats à...

Lire la suite

09/03/2016

Océan Immo Damgan vous informe sur la réforme des tarifs des notaires : tout ça pour ça…

Les émoluments des notaires ne baisseront qu'à la marge, sauf pour les petites transactions immobilières. Et cela est loin de...

Lire la suite

Toutes les actualités Océan Immo

News Océan Immo


30/09/2013 - Les aides au logement seront gelées en 2014

INFOGRAPHIE - L'enveloppe globale dédiée à ces aides sera toutefois augmentée : elle passera de 4,9 milliards à 5,1 milliards d'euros, car la France comptera un plus grand nombre d'allocataires, avance Europe 1.

 
Publicité

Les aides au logement ne seront pas revalorisées. Alors que ces aides versées sous certaines conditions sont réévaluées chaque année au même rythme que les prix de l'immobilier, le gouvernement a décidé de les geler en 2014, selon plusieurs sources qui citent le projet de budget 2014. Une mesure qui permettra à l'État d'économiser 177 millions d'euros. De fait, les 6,4 millions de bénéficiaires de ce dispositif seront touchés par la mesure, écrit Le Parisien qui cite une annexe à la loi de finances. L'an passé, les APL avait été revalorisées de 2,15%. Un coup de pouce qui avait coûté 362 millions aux finances de l'État.

aides logement

Le gouvernement explique que l'enveloppe globale dédiée à ces aides va, toutefois, augmenter, avance Europe 1. Le budget 2014 des aides au logement passera, ainsi, de 4,9 milliards à 5,1 milliards d'euros, car la France comptera un plus grand nombre d'allocataires. Le gouvernement minimise en outre l'impact du gel de cette aide: «Elle représente une moindre aide de quelques euros par mois et par ménage bénéficiaires par rapport à une indexation de l'indice de référence des loyers (+1,3%).»

Aide moyenne de 212 euros

Ces aides permettent aux plus démunis d'avoir un toit. Elles ciblent donc les personnes aux revenus les plus faibles ainsi que les étudiants. En moyenne, les bénéficiaires reçoivent par ce biais 212 euros par mois, ce qui en fait la prestation la plus importante pour les ménages modestes.

Une récente étude de l'Igas (Inspection générale des affaires sociales) avait toutefois remis en cause l'efficacité de ce dispositif. Selon ce rapport, «l'efficacité des aides personnelles s'est détériorée pendant la dernière décennie». En clair, malgré ces coups de pouce, les locataires doivent parfois consacrer plus de 30 % de leurs revenus pour payer leur loyer. Le rapport milite pour quelques améliorations du dispositif. Il plaide pour que l'APL étudiant ne puisse plus être cumulable avec le rattachement du bénéficiaire au foyer fiscal de ses parents.

NOUVEAU - Résidence Les Mimosas
NOUVEAU - Résidence Les Mimosas